Anjony 

(Environs de Saint-Cernin- Entre Salers et Aurillac - N. 122 puis D. 160)  
 
Construit par Louis d'Anjony, compagnon de Jeanne d'Arc ayant reçu du roi Charles VII mission de protéger les alentours, le donjon d'Anjony est un exemple caractéristique des petites forteresses de montagne du XVème siècle.  

Son histoire fut tumultueuse car, au cours des XVème et XVIème siècles, une querelle opposa la famille d'Anjony à celle des Tournemire dont le château s'élevait presque tout contre de celui d'Anjony. Cette querelle cessa lorsque les deux familles s'unirent et la forteresses de Tournemire est maintenant en ruines.  

Au XVIIème siècle, Mademoiselle de Fontanges, née dans le voisinage d'Anjony et alliée à cette famille, devint l'éphémère maîtresse de Louis XIV, avant de périr empoisonnée. Une tapisserie conservée au château rappelle cet épisode.  

Au XVIIIème siècle, les propriétaires du château ajoutèrent à l'austère construction médiévale un corps de logis plus accueillant conforme aux goûts de l'époque. La demeure est toujours occupée par la même famille.  

On peut voir, dans les salles du donjon, de remarquables fresques du XVIème siècle et du mobilier datant des diverses époques de la vie du château.

 
Le château du Bousquet en Aveyron fait penser à Anjony. Il est  ici 
Idem pour le château d'Arques (Aude), qui est ici
Retour

 Naviguez sur l'ensemble des sites de Jean Dif:
Accueil     Logiciels      Textes     Images      Musique