Escapades en Auvergne
 
Le Dauphiné d'Auvergne 
. 
Entre les massifs des Monts d'Or, du Cézallier et le Val d'Allier, s'étend une série de plateaux volcaniques, entaillés par des rivières au cours torrentiel qui se jettent dans l'Allier. Au fil des siècles, profitant des escarpements rocheux ou des exposition au midi, châteaux, églises et villages se sont perchés ou blottis, développant autour d'eux des paysages de terrasses pour accueillir vergers et vignobles. 

Ces terres portaient au Moyen Âge le nom de Dauphiné d'Auvergne. Celui-ci vit le jour au milieu du 12ème siècle, à la suite de la division du Comté d'Auvergne au cours de laquelle Guillaume VII le Jeune, héritier légitime du Comté, b'obtint que ce petit apanage. Son fils, Robert Ier, porta le second prénom de Dauphin. Ce prénom, en usage dans la famille des comtes d'Albon et de Viennois, fut introduit dans celle des comtes d'Auvergne par mariages entre les familles. Rapidement, Robert Ier et ses descendants transformèrent ce prénom en titre de dignité féodale et portèrent le cétacé homonyme sur leurs armoiries. Les dauphins s'installèrent à la fin du 12ème siècle, et pour plus de 200 ans, au coeur de leurs terres, au château de Vodable. 

De ce passé prestigieux, le Dauphiné d'Auvergne, conserve "on ne sait quel parfum d'ancien encore tout chargé de faste". 

Principaux sites du Dauphiné d'Auvergne: La Sauvetat, Montpeyroux, Saurier, Saint-Yvoine, Ronzières, Issoire et sa Tour de l'Horloge, Vodable, Chalus, Mareugheol, Boudes, Villeneuve-Lembron 
. 



Le Lembron Val d'Allier 
. 
 
Une génoise
. 
Le Lembron, caractérisé par ses terres rouges, s'étend entre la rivière Allier et le haut plateau du Cézallier. Campagne de caractère aux lumières méditerranéennes, cette plaine chaleureuse est encadrée de dykes volcaniques et de plateaux basaltiques appelés chaux. Les pentes étaient autrefois le domaine de la vigne comme en témoignent les nombreuses terrasses encore visibles. Les tables des chaux étaient le domaine des troupeaux de moutons en raison de la pauvreté de leur sol. En certains endroits, notamment à Boudes, dans la vallée des Saints, l'érosion a modelé des mottes et des cheminées de fée dont les silhouettes fantastiques ont alimenté l'imagination populaire. Dans les villages autrefois fortifiés se combinent pour le plaisir des visiteurs les maisons vigneronnes, les fermes et aussi des habitations insolites. Les bâtisses du Lembron se dressent fièrement avec leur fronton en chapeau de gendarme et leurs génoises méridionales qui s'accordent avec l'ocre des façades ou contrastent avec les assemblages de basalte. Les génoises sont formées de plusieurs rangs de tuiles canal rondes, renversées et disposées en quinconce qui forment un décor au niveau de l'avant toit par l'alternance de pleins et de vides; elle assure la liaison entre le toit et la maçonnerie; on mesure la richesse d'un propriétaire à son nombre de rangs  La campagne, parsemée de pigeonniers et de tonnes de vignes (cabanes), court jusqu'aux coteaux où s'élèvent de riches témoignages du passé. Les pigeonniers sont les témoins d'une activité agricole importante. Leurs façades sont souvent crépies contrairement aux autres bâtiments dont les pierres sont laissées apparentes; cette finition atteste le rôle important du pigeonnier dans la vie de la ferme; leur architecture est parfois élaborée et agrémentée de décorations (oiseaux peints autour des trous d'entrée) certains sont munis de cerclages en fer qui protégeaient les oiseaux de leur prédateur: le rat.  pigeon était élevé pour sa chair savoureuse et aussi pour sa fiente qui constituait un engrais efficace pour la vigne et pour le chanvre. 
. 
Un pigeonnier
. 
Le Val d'Allier est traversé par de nombreux cours d'eau. L'Allier, l'une des dernières rivières à saumons, offre aux promeneurs ses rives ombragées. La Couze d'Ardes et l'Alagnon, torrents montagnards, s'assagissent aux abords de la plaine. A Charbonnier les Mines, tourné vers le bassin de Brassac, l'extraction du charbon n'est plus qu'un souvenir. De cette période présente dans les mémoires et les coeurs subsistent comme témoignage les petites maisons des mineurs. 
. 
La Maison du Bailli
. 
La communauté des communes du Lembron Val d'Allier regroupe les communes d'Antoingt, Beaulieu, Bergonne, Boudes, Chalus, Charbonnier les Mines, Collanges, le Breuil sur Couze, Gignat, Mareugheol, Moriat, Nonette, Orsonette, Saint Germain Lembron, Saint Gervasy, Vichel et Villeneuve Lembron. Lieu de travail des communes, des partenaires institutionnels et des forces vives du territoire, on y trouve aussi des services et des informations touristiques pour les habitants et les visiteurs. Elle siège dans l'ancienne Maison du Bailli, le bailliage étant une circonscription administrative et juridique de l'Ancien Régime créée par le pouvoir monarchique. Cette maison conserve de nombreux vestiges des époques traversées du Moyen Âge à nos jours: arcs de plein cintre ou en ogive, caves voûtées, cellules monastiques, escalier à vis et devanture de magasin du 18ème siècle. 
 


Une chronologie historique de l'Auvergne est ici

Naviguez sur l'ensemble du site de Jean Dif:
Accueil     Logiciels     Textes     Images     Musique