Le transsibérien - En Russie - (juin-Juillet 2012)
.
Ce voyage nous emmènera de Moscou à Pékin, via Oulan Bator, en Mongolie, dans le train L'Or des Tsars, construit pour les dignitaires du régime soviétique, en empruntant la voie du Transsibérien, puis celle du Transmongolien jusqu'à la frontière chinoise. De là, un train chinois nous emmènera à Pékin d'où nous regagnerons Paris en avion.

J'ai séparé les trois phases du voyage pour la commodité de la présentation. Cette première partie porte sur la Russie. Les deux autres porteront sur la Mongolie et sur Pékin; elles sont ici et ici. Mes photos relatives à la Russie sont accessibles à partir de la présente page. Elles sont regroupées en huit rubriques. Chacune de ces rubriques correspond à l'une des villes où nous nous sommes arrêtés. Pour accéder aux photos d'une ville et de ses environs, il suffit de cliquer  la vignette figurant au bas des brefs commentaires ci-après. Pour visionner l'intégralité de l'album à le suite, il faut cliquer  ici.

Vous pouvez utiliser ces images à votre convenance à condition d'en rappeler l'origine. Bon voyage.



Moscou
De la capitale de la Russie, où nous resterons à peine plus d'une journée, nous n'aurons pas le temps d'épuiser les trésors. Une visite nocturne nous conduira au monastère de Novodievitchi, dans le somptueux métro et sur la mythique Place Rouge, sur laquelle se trouve le mausolée de Lénine et la basilique de Basile-le-Bienheureux. Le lendemain, nous visiterons la cathédrale récente du Saint-Sauveur et le Kremlin, centre du pouvoir, avec sa place des cathédrales et son musée des armures. Puis nous flânerons dans le quartier de l'Arbat avant de nous rendre à la gare pour nous installer dans le train en partance pour Kazan.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


Kazan
Kazan est la capitale du Tatarstan, vestige du puissant khanat tatar qui succéda à la Horde d'Or. Comme d'autre ville de Russie, il possède un kremlin, c'est-à-dire une cité fortifiée au coeur de la ville. Dans ce kremlin se trouvent la mosquée Kul Charif, la cathédrale orthodoxe de l'Annonciation et la tour Suumbike quelque peu penchée. Kazan est arrosé par deux rivières: la Kazanka et la Volga, ce qui nous donnera l'occasion d'effectuer une croisière sur ce grand fleuve russe. Kazan est aussi une importante ville universitaire. Nous assisterons à un récital de quelques élèves de l'école de musique avant d'aller flâner dans la rue piétonne Baumana où s'élève l'église dans laquelle, dit-on, fut baptisé Chaliapine.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


Iekaterinbourg
Iekaterinbourg, est située à proximité de l'Oural. Fondée au 18ème siècle, sur les bords de l'Isset par Pierre le Grand, qui lui donna le nom de sa femme,, elle garde des vestiges de son passé métallurgique et de l'époque où de l'or fut découvert dans la région. Elle est devenue aujourd'hui un important centre industriel. C'est dans cette ville que fut assassinée la famille impériale pendant la guerre civile. La cathédrale sur le Sang Versé a été construite à l'emplacement de la maison Ipatiev dans laquelle eut lieu le massacre. Pas très loin de la ville, sur les contreforts de l'Oural, un monument marque la frontière entre l'Europe et l'Asie.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


 Novosibirsk
Novosibirsk fut fondée en 1893 à l'endroit où le Transsibérien devait franchir l'Ob sur un pont métallique. Cette ville connut un grand essor pendant la période soviétique. Elle est devenu un centre industriel de premier plan mais est surtout célèbre pour ses universités et ses centre de recherches d'Akademgorod. Elle possède le plus grand théâtre-opéra de Russie devant lequel se trouve un groupe de statues monumentales parmi lesquelles on reconnaît celle de Lénine. Nous le visiterons ainsi que son musée d'Histoire et d'Ethnographie et son pont sur l'Ob auprès duquel se dresse une statue du tsar Alexandre III qui fit construire le Transsibérien.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


Krasnoïarsk
A Krasnoïarsk, nous entendrons parlé pour la première fois des décembristes. Nous y verrons quelques maisons en bois traditionnelles. Sur la place principale, entourée de bâtiments administratifs, dotés, selon les mauvaises langues d'oreilles d'ânes, derrière l'inévitable statue de Lénine, nous verrons se dresser sur sa colline une petite chapelle qui est représentée sur les billets de 10 roubles. C'est à Krasnoïarsk que le Transsibérien franchit l'Ienisseï. Les bords de la rivière et ses îles, transformés en lieux de villégiature, sont agréables sous le soleil d'été. La ville possède un musée régional dont l'architecture rappelle curieusement un temple égyptien. Une statue de Tchekov nous rappelle que l'écrivain visita la Sibérie et s'intéressa au sort de ceux qui y étaient déportés.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


Irkoutsk
Irkoutsk, à peu de distance du lac Baïkal, reste le symbole de l'expansion russe vers l'Extrême-Orient. Les décembristes, condamnés au bagne après l'échec de leur tentative avortée pour supprimer le servage en 1825, y ont laissé de nombreux souvenirs comme en témoignent notamment la maison des Volkonski, aujourd'hui convertie en musée, et les tombes du monastère Zanmensky. Auprès de ce monastère, s'élève la statue de l'amiral Koltchak, chef de l'armée blanche, fusillé par les bolcheviks pendant la guerre civile. La ville possède de nombreuses églises, dont celles de l'Exaltation de la Sainte-Croix, celle du Sauveur, celle de l'Épiphanie. Pas très loin de la ville, l'intéressant musée de l'Architecture en bois de Talsy, installé en plein air en bordure de l'Angara, rassemble les habitations d'un village déplacé lors de la construction du barrage d'Oust Limsk, en 1966. Il donne une idée de la vie dans les villages sibérien d'antan.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


Listvyanka
Listvyanka est une charmante petite bourgade située sur le lac Baïkal. Nous visiterons son marché  avant de traverser le lac en bateau. Là, nous reprendrons le train sur l'ancienne voie Circumbaïkal. Le train s'arrêtera au bord du lac où nous dînerons sur l'herbe dans un endroit idyllique.
.
Pour visualiser les  
photos, cliquez la  
vignette ci-contre


Oulan Oudé
Oulan Oudé est la capitale de la république autonome de Bouriatie. La ville fut fondée par les Cosaques en 1666, sous la forme d'un camp sur la rivière Ouda. Les Bouriates, d'origine mongole, sont en majorité bouddhistes. Sur la place principale, les jeunes mariés ont l'habitude de venir se faire photographier sous une énorme tête de Lénine. Nous assistons à un spectacle folklorique au théâtre de la Ville avant de visiter un ancien quartier de cette ville commerçante où se trouvent, de part et d'autre d'une rue piétonne, de belles maisons anciennes ainsi que des monuments rappelant le passage de Nicolas II et l'ère soviétique.
.
Pour visualiser les photos, cliquez la vignette ci-contre


Pour lire mon carnet de route, cliquez ici



Une chronologie de l'histoire de la Russie est ici
.
Une note sur le Transsibérien est ici
.
Une note sur le chamanisme est ici
.
Pour vous rendre en Russie, le Guide du Routard est ici , le Petit Futé ici , et les conseils des Affaires étrangères ici

Naviguez sur l'ensemble du site de Jean Dif:
Accueil    Logiciels    Textes     Images     Musique